Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ces masters marketing, communication et RH très opérationnels

Dans ces métiers qui recrutent peu, il faut cibler les programmes à la pointe des avancées de la recherche et des attentes du marché. Les voici.

En 2015, sur les 30 étudiants que Valérie Renaudin a formés en distribution et relation clients, cinq étaient embauchés par des groupes comme Leroy Merlin, Carrefour ou L’Oréal avant même leur stage de fin d’études. Et la quasi-totalité de la promotion s’est casée en moins de deux mois. Salaire annuel moyen d’embauche: 39.000 euros brut. Un cru exceptionnel? Dans ce parcours proposé par Paris 9-Dauphine, dont elle est responsable, ce genre de scénario se reproduit tous les ans. "Avec la baisse de leurs ventes en magasins et l’essor du commerce connecté, les grandes chaînes doivent se réinventer", confie-t-elle. Et elles s’arrachent ces experts de la fidélisation client et category managers en herbe, capables d’ajuster l’offre des rayons aux attentes des consommateurs.

Le marketing et la communication recrutent peu, mais il est encore possible de s’y frayer un chemin. A condition de miser sur le bon créneau. "La communication opérationnelle est bouchée, reconnaît Amélie Perrot, jeune consultante de 26 ans. Mais avec une double compétence en gestion de projet, les offres sont au rendez-vous." Sitôt diplômée du master Corporate Communication and Change Management 100% en anglais et en alternance de l’IAE d’Aix-Marseille, elle a décroché un CDI à Gefco pour accompagner le groupe de logistique dans ses mutations. L’entreprise a été séduite par son parcours: "Après une licence en gestion, intégrant un séjour Erasmus en Finlande et une année de petits jobs en Indonésie, ce master m’a permis de partir étudier en Corée du Sud."

Une expérience de terrain déterminante pour l’insertion professionnelle. Ainsi, le master marketing et stratégie de Paris 9-Dauphine intègre, lui, une année de césure. "Après deux stages de six mois, nos étudiants ont des objectifs beaucoup plus clairs et profitent mieux des cours", note son directeur, Denis Darpy.

Mais la professionnalisation se joue aussi sur les bancs de l’université. A côté d’une solide formation à l’analyse de données, ses étudiants, qu’ils visent le marketing du luxe ou la distribution, planchent en petits groupes sur des commandes de partenaires aussi variés que Total, Auchan ou les Apprentis d’Auteuil. De quoi enrichir leur réseau et se préparer à la vie de l’entreprise.

En ressources humaines également, les meilleurs masters associent un socle théorique à la pointe des avancées de la recherche avec de nombreuses mises en situation. Comme le master management des RH de Lille 1, en tête du dernier palmarès du magazine Liaisons sociales. "Les cours de statistiques sont très consistants et il y a beaucoup de dossiers à rendre, ce qui est parfois lourd à gérer avec les missions en entreprise", admet Chloé Fourdin. Mais cette diplômée de 2015, "pur produit de l’université", a ainsi gagné en confiance et décroché un poste de chargée de recrutement et de formation dans une chaîne de restauration, Les 3 Brasseurs. "Je monte des projets de A à Z, avec une autonomie réelle. J’ai beaucoup de chance", conclut-elle.

Aurélie Djavadi / Challenges

Tag(s) : #Marketing, #Communication, #RH

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :